Notre approche

Le bien-être des animaux est un enjeu important pour Restaurant Brands International, nos partenaires, les investisseurs, les propriétaires de restaurant, les fournisseurs et les invités.

Bien que nous ne participions pas directement à l’élevage, à l’alimentation, au traitement, au transport ou à la transformation des animaux, nous sommes d’importants acheteurs mondiaux de protéines animales et de produits animaux, et à ce titre, nous reconnaissons que nous avons l’occasion de tirer parti de notre influence pour promouvoir un traitement juste et humain de tous les animaux élevés, récoltés et transformés pour la consommation humaine tout au long de notre chaîne d’approvisionnement.

Notre engagement continu consiste à exiger de solides pratiques favorisant le bien-être des animaux dans l’ensemble de notre chaîne d’approvisionnement mondiale afin d’améliorer les résultats en matière de bien-être animal. Notre démarche est encadrée par les « cinq libertés pour le bien-être animal », un ensemble de normes reconnues mondialement pour le bien-être des animaux établi par le Farm Animal Welfare Council (conseil sur le bien-être des animaux d’élevage) :

  • Liberté de ne pas souffrir de la faim ou de la soif

  • Liberté de ne pas souffrir d’inconfort

  • Liberté de ne pas souffrir de douleurs, de blessures ou de maladies

  • Liberté de pouvoir exprimer les comportements naturels propres à l’espèce

  • Liberté de ne pas éprouver de peur ou de détresse

Nous concentrons nos efforts en matière de bien-être animal sur nos principaux produits à base de protéines animales, notamment les volailles de chair, les poules pondeuses (pour la production d’œufs), les bovins à viande, les vaches laitières et les porcs.

Certaines de nos marques s’approvisionnent également en poissons et fruits de mer selon leur offre de produits, bien que cet approvisionnement soit bien modeste en comparaison des protéines d’origine terrestre. Par conséquent, nous accordons la priorité aux espèces terrestres, mais nous continuons d’évaluer notre approche à l’égard du bien-être animal pour les poissons et fruits de mer.

Nous reconnaissons le besoin d’une amélioration continue en ce qui concerne le bien-être des animaux et nous nous sommes engagés à évaluer des pratiques exemplaires et à favoriser leur adoption au sein de l’industrie, de notre chaîne d’approvisionnement et d’autres secteurs.

Politiques en faveur du bien-être animal

En 2020, dans l’optique de réduire davantage notre incidence sur l’environnement, nous avons demandé à des intervenants, y compris des défenseurs du bien-être animal, des fournisseurs et des experts, d’élargir notre politique sur le bien-être animal pour chacune des espèces terrestres de notre chaîne d’approvisionnement, compte tenu des exigences uniques de chacune en matière de reproduction, d’élevage, de manipulation et de transformation.

Les politiques décriront en détail les spécificités propres à chaque espèce, nos engagements, nos attentes et nos approches en matière de responsabilité et de transparence. Cela dit, toutes les politiques refléteront notre position et notre ambition globales.

Grâce à ces politiques, RBI favorisera le recours à des programmes intégrés de bien-être animal pour promouvoir des pratiques qui tiennent compte des « cinq libertés » :

  • Améliorer l’accès à une alimentation de grande qualité adaptée au stade de vie de l’animal et à de l’eau potable propre

  • Garantir un environnement sûr et propre, ainsi qu’un hébergement adapté à la taille et au stade de vie de l’animal, qui favorise le bien-être et encourage les comportements naturels

  • Exiger des soins et des traitements médicaux en temps opportun

  • Promouvoir une formation approfondie et complète sur la manipulation attentive des animaux

  • Garantir des pratiques humaines d’abattage, d’euthanasie et de transport


Si les engagements, les attentes et la mise en œuvre de chaque politique sont uniques, les dispositions en matière de responsabilité et notre approche de la transparence et de la divulgation seront cohérentes.

La prochaine étape consiste à faire approuver les politiques par les fournisseurs afin d’en assurer la clarté et de cerner les difficultés de mise en œuvre.

Contrôle du bien-être des animaux

Tous les fournisseurs qui procurent du bœuf et de la volaille pour les produits de base des marques Burger King, Popeyes et Tim Hortons à travers le monde sont tenus de se soumettre à des vérifications annuelles obligatoires par des tiers qui contrôlent le respect des normes relatives au bien-être des animaux. Les normes relatives au bien-être des animaux au Canada et aux États-Unis comprennent celles de l’American Meat Institute (institut américain de la viande) et du National Chicken Council (conseil national du poulet).

Œufs provenant de poules en liberté

Notre engagement mondial envers les œufs provenant de poules élevées hors cage

Les restaurants Burger King®, Tim Hortons® et Popeyes® sont déterminés à respecter le principe tout simple de poser les bons gestes. Comme nous sommes l’une des plus grandes entreprises de restauration rapide au monde, nous avons à la fois la responsabilité et la possibilité de rendre notre industrie plus durable.

Notre plan d’avenir, Des marques de restaurants qui font du bien, constitue notre cadre permettant de servir aux invités les aliments et les boissons qu’ils aiment, tout en contribuant à un avenir durable et en ayant un impact social positif dans les communautés que nous servons.

Ce plan comprend notre engagement mondial à utiliser des œufs provenant à 100 % de poules élevées hors cage. Autrement dit, cela inclut les œufs entiers et les œufs sous forme liquide, mais aussi tous les produits et ingrédients à base d’œufs.

Nous nous fions aux producteurs et fournisseurs du monde entier, qui servent plus de 100 pays dans lesquels nous exploitons nos restaurants, pour nous procurer à un coût abordable, directement ou non, les volumes importants d’œufs dont nous avons besoin. Nous croyons que de créer une demande mondiale pour ces produits encouragera les fournisseurs à apporter des changements afin de répondre aux exigences de notre politique.

Nous nous engageons à utiliser des œufs provenant à 100 % de poules élevées hors cage en Amérique du Nord, en Europe de l’Ouest, en Amérique latine, en Australie et en Nouvelle-Zélande d’ici la fin de 2025. Ces marchés représentent la grande majorité (soit environ 92 %) de nos besoins mondiaux en matière d’œufs. Pour les autres régions, qui, à l’heure actuelle, représentent environ 8 % de notre volume mondial en œufs, nous nous engageons à utiliser des œufs provenant à 100 % de poules élevées hors cage au moins d’ici 2030. Il faut tenir compte du fait que dans ces régions, les œufs provenant à 100 % de poules élevées hors cage ne sont pas encore offerts ou le sont en quantité très limitée et que dans certains cas, se les procurer est tout simplement impossible pour quiconque dans l’industrie. Nous sommes néanmoins déterminés à collaborer avec les fournisseurs pour les aider à comprendre notre objectif et les inciter à nous approvisionner en œufs provenant de poules élevées hors cage afin de respecter nos engagements mondiaux.

Notre engagement à utiliser des œufs provenant de poules élevées hors cage nous distingue en tant que leader mondial de trois façons. D’abord, notre engagement inclut tous nos restaurants dans le monde entier, y compris ceux qui sont exploités par l’entreprise ou par des franchisés. Ensuite, cet engagement comprend toutes les formes d’œufs. Enfin, notre engagement sera étendu à toutes nos opérations mondiales d’ici 2030, avec environ 92 % du volume d’œufs qui sera conforme à nos exigences d’ici la fin de 2025.

Nous ferons part de nos progrès concernant cet engagement annuellement, conformément à notre cadre de présentation de rapports pour le plan Des marques de restaurants qui font du bien.

Aux États-Unis, Burger King s’approvisionne maintenant à 10 % d’œufs de poules élevées hors cage.

Bien-être du poulet à griller

Pour accroître le bien-être du poulet à griller, un changement à grande échelle s’impose, ce qui prendra du temps et doit être entrepris de façon réfléchie au moyen de pratiques exemplaires appuyées par la science et des études rigoureuses. Les normes du Global Animal Partnership (partenariat mondial pour les animaux; GAP) proposent des solutions dans les domaines de la reproduction, de la densité de chargement et de l’environnement, et nous travaillerons avec nos fournisseurs, des spécialistes du bien-être des animaux et d’autres partenaires de l’industrie pour harmoniser ces solutions.

D’ici 2024, Burger King, Popeyes et Tim Hortons cibleront les objectifs suivants aux États-Unis et au Canada :

  • Effectuer la transition vers l’utilisation de races reconnues pour obtenir de meilleurs résultats sur le plan du bien-être.
  • Fournir plus d’espace en réduisant la densité maximale de chargement, conformément aux normes du GAP.
  • Améliorer les milieux de vie, y compris la qualité de la litière, de l’éclairage et des enrichissements, conformément aux normes du GAP.
  • Utiliser un système d’étourdissement à atmosphère contrôlée en plusieurs étapes.

Logement des truies

Le logement approprié des truies, en particulier les truies en gestation, est un aspect important du bien-être des animaux dans l’industrie porcine. Restaurant Brands International s’est engagé à travailler avec les fournisseurs, les chercheurs et l’industrie porcine pour améliorer le bien-être des truies en faisant la transition vers des formes de logement sans cruauté.

Pour l’avenir, Restaurant Brands International s’engage à ce que son approvisionnement mondial en porc se fasse uniquement auprès de fournisseurs approuvés qui n’utilisent pas de cages de gestation. Nous visons à atteindre cet objectif aux États-Unis et au Canada d’ici 2022 et en Amérique latine d’ici 2025.

Antibiotiques

Dans de nombreuses régions du monde, la culture des protéines animales destinées à la consommation humaine repose de plus en plus sur l’utilisation systématique d’antibiotiques dans l’élevage, l’alimentation et les soins quotidiens du bétail. Cette pratique, ainsi que d’autres pratiques modernes d’élevage, entraîne une hausse du recours aux antibiotiques et contribue au problème croissant de la résistance aux antibiotiques. La résistance aux antibiotiques est particulièrement préoccupante lorsqu’elle concerne des antibiotiques qui sont importants pour la médecine humaine. En tant que grand acheteur mondial de protéines animales, RBI a la responsabilité de veiller à ce que ses pratiques commerciales ne contribuent pas au problème de la résistance aux antibiotiques ou ne l’exacerbent pas.

RBI reconnaît l’importance de son rôle dans la prévention de la résistance aux maladies et dans la préservation de l’efficacité des antibiotiques. Nous savons également que les antibiotiques sont nécessaires pour traiter les maladies et préserver la santé et le bien-être des animaux. Par conséquent, conformément aux pratiques responsables en matière de bien-être animal, l’utilisation d’antibiotiques ne doit jamais être refusée si le bien-être d’un animal est en péril.

Nous continuons de collaborer avec les fournisseurs et les universitaires, et nous suivons de près les conseils d’experts externes comme l’Organisation mondiale de la Santé et la Food and Drug Administration des États-Unis sur la question de la résistance aux antibiotiques.

Nous nous attendons à ce que nos fournisseurs approuvés n’achètent des produits qu’auprès de producteurs qui administrent des antibiotiques de façon judicieuse et responsable lorsque le traitement est nécessaire, conformément aux exigences vétérinaires et réglementaires. Le traitement des animaux avec des antibiotiques doit être entièrement conforme à l’ensemble des exigences applicables et sous la supervision d’un vétérinaire autorisé. Les antibiotiques ne peuvent pas être utilisés à des fins de promotion de la croissance (p. ex., efficacité alimentaire, gain de poids, etc.), et les antibiotiques inutilisés doivent être éliminés correctement.

Les marques Tim Hortons au Canada et Burger King aux États-Unis n’achètent que du poulet élevé sans l’utilisation d’antibiotiques importants pour la médecine humaine*. Le cas échéant, les fournisseurs approuvés doivent fournir et maintenir dans leurs dossiers une lettre de garantie annuelle de chacun de leurs fournisseurs de matières premières à titre de pièces justificatives aux fins de surveillance de la conformité.

La marque Popeyes s’efforce d’éliminer les antibiotiques importants pour la médecine humaine* de sa chaîne d’approvisionnement de poulet pour le marché américain d’ici 2022.

En 2020, nous avons fait appel à des experts et à des fournisseurs de l’industrie pour élargir notre politique relative à l’utilisation d’antibiotiques chez les bovins de boucherie et les vaches laitières. La prochaine étape consiste à élaborer une stratégie et un calendrier de mise en œuvre. En élargissant cette politique, notre objectif est de mesurer et de comprendre l’utilisation actuelle des antibiotiques dans la chaîne d’approvisionnement du bœuf de chaque marque, et de mettre en œuvre des objectifs pour réduire l’utilisation des antibiotiques importants pour la médecine humaine* dans notre chaîne d’approvisionnement et mettre fin aux pratiques de soins des animaux qui mènent à leur surutilisation.

Nous travaillerons en étroite collaboration avec nos fournisseurs de la chaîne d’approvisionnement et nos franchisés pour mettre en œuvre ces changements et continuer de cerner les possibilités de surveiller et de limiter l’utilisation d’antibiotiques importants pour la médecine humaine dans nos autres protéines animales terrestres. Tous nos fournisseurs de protéines approuvés sont actuellement tenus par les lois applicables de respecter les délais de retrait des antibiotiques réglementés. Ces pratiques garantissent que tous les antibiotiques ont été éliminés du système de chaque animal avant qu’il n’entre dans la chaîne d’approvisionnement alimentaire.

* Selon la définition de l’Organisation mondiale de la Santé dans la Liste OMS des antibiotiques d’importance critique pour la médecine humaine, 6e révision (2018).

Cliquez ci-dessous pour en savoir plus sur l’approvisionnement durable dans notre chaîne d’approvisionnement: